Higanbana

Voici les higanbana en pleine floraison dans le parc ≪Kinchakuda≫ du département de Saitama.

Maintenant, c’est la saison des fleurs de « higanbana ». Ces fleurs rouges se forment au sommet de très longues tiges.
Cette plante « higanbana » est appelée « lycoris radiata » ou « lis araignée rouge » car leurs longues étamines rappellent visuellement les pattes d’araignées.
Alors que ce nom japonais « higanbana » signifie littéralement « fleurs d’équinoxe ». Effectivement, elles fleurissent à la fin de l’été ou au début de l’automne, soit autour de l’équinoxe d’automne.
Cependant, le terme « higan » a une autre signification : “l’au-delà”. Donc, cela signifie également « fleurs de l’au-delà ».

En fait, elle porte des centaines de noms différents selon les régions, tels que fleur de cadavre, fleur de tombe, fleur d’enfer ou fleur de fantôme etc.
Ces appellations sont tristes, malgré leur beauté !
Comme leurs ampoules sont toxiques, les « higanbana » ont été, il y a longtemps, plantés exprès à l’extérieur des rizières ou près des tombes pour éloigner les souris et les insectes nuisibles. Chez l’homme, ils peuvent causer des douleurs au ventre, des nausées, des vomissements et la diarrhée. Il ne faut donc pas en manger !

Maintenant, ils sont en pleine floraison.
J’ai visité un parc du département de Saitama, qui est célèbre pour ses higanbana. Le temps de floraison dure environ deux semaines. 

Leurs longues étamines rappellent visuellement les pattes d’araignées.
C’est rare de trouver les fleurs roses et blanches.