Kamakura

La ville de Kamakura est un des sites incontournables dans la banlieue de Tokyo. Elle se situe à 50 km au sud-ouest de la capitale et est à 1 heure en train.
La ville, donnant sur l’océan Pacifique et entourée sur trois côtés de collines boisées, est très fréquentée par beaucoup de touristes étrangers et japonais, de baigneurs et de randonneurs, etc.
Après l’inauguration de la ligne de Yokosuka en 1889 qui relie Tokyo à Yokosuka (ville abritant un grand port militaire) en passant par Kamakura, elle est devenue tout de suite un lieu de villégiature pour les nobles, les hommes politiques et industriels, etc.. Au 20ème siècle, des écrivains, peintres, acteurs et réalisateurs s’y sont également installés.

Kamakura est notamment connue pour sa grande statue de Bouddha, qui daterait du 13ème siècle, mais elle comprend également beaucoup d’autres lieux historiquement intéressants.
Au 12ème siècle, la ville a été choisie en tant que siège gouvernemental par le shogun MINAMOTO no Yoritomo, issu d’une grande famille de guerriers. Ce dernier a inauguré une nouvelle époque pour les guerriers (samuraïs en japonais).
Depuis lors, le petit village de pêcheurs est devenu un centre politique, militaire et culturel dans le pays, pendant l’époque dite Kamakura (1185-1333).
Le sanctuaire Tsurugaoka Hachimangû, placé au centre de la ville, témoigne de l’ancienne puissance et la gloire du clan MINAMOTO,

Dans le nord de Kamakura, vous trouverez également beaucoup de temples de l’école zen, qui a été introduite au Japon en provenance de la Chine au 12ème siècle.
Certains temples sont ouverts au public pour faire pratiquer le zazen ( méditation zen ).

duréeenviron 8 heures ( chaque itinéraire )
itinéraire classique– visite du temple Kôtoku-in (où se trouve la grande statue du Bouddha) (500 yens pour l’entrée) (1)
– visite du temple Hase-dera (500 yens pour l’entrée) (2)
– promenade dans la rue “Komachi-dôri” (3)
– visite du sanctuaire de Tsurugaoka Hchimangû (4)
– visite du temple Engaku-ji (500 yens pour l’entrée) (5)
itinéraire “sportif”– visite du temple Jôchi-ji (200 yens pour l’entrée) (6)
– randonnée à pied sur le sentier de Genji-yama (7)
– visite du sanctuaire Zeniarai-Benten (8)
– visite du temple Kôtoku-in (où se trouve la grande statue du Bouddha) (500 yens pour l’entrée) (1)

(4) “Tsurugaoka Hchimangû”, sanctuaire shintô le plus important de Kamakura, qui est consacré à la divinité de la guerre Hachiman
(1) La grande statue de Bouddha, qui était originellement abritée par un édifice, demeure en plein air depuis le 15ème siècle
(2) Le temple Hasedera, datant de l’an 721, commémore son 13ème centenaire cette année (2021)
(2) Le pavillon qui abrite la statue de Bodhisattva Kannon qui mesure 9,18 m,
Le train d’Énoden roule sur une voie unique qui se faufile à travers les maisons
(3) un petit coin de la rue “Komachi-dôri”
(5) Le temple zen, Engaku-ji, qui fait pratiquer le zazen (méditation zen), très tôt, certaines matinées.
Le temple Meigetsu-in, très connu pour ses hortensias.
(6) Le très curieux temple zen, Jyôchi-ji
(7) Le sentier de Genji-yama
(7) La vue sur la ville de Kamakura depuis Genji-yama
(8) Le Zéniarai Benten, qui signifie littéralement “la divinité Benten qui lave de l’argent“,
La gare de Kita-Kamakura sur la ligne Yokosuka