Asakusa

Un quartier très connu pour son temple “Senso-ji”, consacré à Bodhisattva Kannon. L’origine de ce culte du Bodhisattva Kannon remonte au 7ème siècle. Deux pêcheurs ont trouvé dans leurs filets une statuette en or de Kannon, alors qu’ils se trouvaient sur la rivière Sumida.
Ce temple a été bâti par le responsable de ce quartier pour mieux la vénérer.
(Ceci n’est qu’un très bref résumé de cette histoire ! )
Depuis lors, la statuette est toujours renommée et attire une foule de pèlerins.

Après la porte principale “kaminari-mon”, vous trouverez une allée commerçante qui a commencé à se développer au 18ème siècle avec des salons qui servaient du thé aux pèlerins. Actuellement, il y a environ 90 commerces : boutiques de souvenirs, confiseries, etc.

À l’époque d’Édo (1603-1868), grâce à la création de trois grands théâtres de Kabuki, Asakusa est devenu un endroit à la fois de culte et de loisir.
En 1927, la première ligne de métro entre Asakusa et Ueno (actuellement la ligne de Ginza) a été construite. Cela a attiré encore plus de gens.

Au mois de mai, chaque année, le festival “Sanja-Matsuri” se tient dans le sanctuaire Asakusa Jinja qui honore ces deux pêcheurs et leur maître. Des sanctuaires portatifs, appelés “Omiikoshi” sont portés dans le quartier qui est alors envahi par les touristes.

durée3 heures
itinéraire– petite promenade le long de la rivière Sumida (1)
– visite du temple Sensoji : – la porte “Kaminari mon” (2), – la rue commerçante “Nakamise Dori” (3), – la pagode à 5 étages (4), – le pavillon principal
– visite du sanctuaire Asakusa Jinja (5)
– flânerie dans la zone “Rokku” et la rue de Hoppy (6)
(1) La rivière Sumida qui assurait un rôle important pour le transport
(2) La porte principale “kaminari-mon qui signifie la porte de la foudre.
(3) La rue commerçante “Nakamise-dori” bordée de nombreuses boutiques de souvenirs (photo prise en 2021)
(4) la pagode à 5 étages ( presque cachée ) et la porte “Hôzô-mon”
L’arbre brulé par les attaques aériennes ( le 10 mars 1945)
(5) Le sanctuaire Asakusa qui honore 2 pêcheurs et leur maître dans l’histoire de la statue de Kannon
(6) La rue “Hoppy” derrière le temple
La rue “Denpôin
Deux tours, l’une moderne et l’autre ancienne, côte à côte